Actu OM

Strasbourg – Marseille (2-2) : Les notes complètes [Ligue 1 – 13ème j.]

Homme du match (8) : Seul strasbourgeois dangereux en première période, l’ancien international français s’est rapidement montré en jambes et plein de bonne volonté. Après avoir buté sur Lopez, il est logiquement récompensé en égalisant sur une magnifique reprise de volée dans les dernieres secondes.

Strasbourg (3-4-1-2)

Sels (4,5) : Il ne peut pas grand chose sur les deux buts marseillais, et n’a pas été mis enormément à contribution

Perrin (3,5) : Très fébrile pendant la première heure de jeu face à son ancien club, souvent dominé par Payet

Nyamsi (4,5) : Très moyen en première période, il a eu le mérite de se reprendre et de rendre une copie juste correcte

Le Marchand (5) : Pas toujours académique, le solide défenseur est monté en puissance a fil du match.

Pierre – Gabriel (3,5) : Inoffensif et souvent pris dans son dos, il cède sa place à Dagba (78′)

Delaine (3,5) : On attend encore le virevoltant latéral qui faisait le bonheur du Fc Metz. Remplacé par Liénard (77′), qui a apporté une grinta nécéssaire pour revenir au score.

Aholou (4) : A l’image de son équipe pendant une heure, le capitaine strasbourgeois évolue à un niveau bien en deçà des espérances. Mangé par le milieu marseillais et légèrement blessé, il cède sa place à Ajorque (66′), qui a réussi son entrée avec son seul apport physique dans la surface marseillaise

Bellegarde (5) : Sans faire un grand match, il aura surnagé pendant la première heure de jeu, dans un milieu de terrain aux aboies

Thomasson (4) : Malgré de bonnes intentions, le meneur de jeu alsacien a montré une maladresse inhabituelle. Remplacé par Prcic (66′)

Diallo (3,5) : Très discret, le sénégalais a manqué l’occasion de se mettre en évidence , en écrasant sa frappe en pivot. Remplacé à la pause par Mothiba (6), qui a relancé la partie en réduisant le score

Gameiro (7,5) : Voir ci dessus

Marseille (3-4-2-1)

Lopez (6) : Rassurant dans les airs et auteur d’un double arrêt magnifique , il s’incline à deux reprises, abandonné par sa défense

Kolasinac (6) : Solide dans son rôle d’axial gauche, il est sorti avant la tempête. Remplacé par un très fébrile Touré (65′), qui n’a gagné qu’un duel… face à Mbemba

Balerdi (5) : A l’aise quand tout paraissait facile, il a coulé sur la fin de match. Vraiment rien d’un patron, dans cette position axial

Mbemba (5) : Intéréssant dans les sorties de balles, il n’a pas montré sa solidité habituelles dans les derniers instants

Clauss (6,5) : Positionné à gauche, le piston marseillais a réalisé une belle première période, récompensé par une passe décisive pour Kaboré. En prévision du choc face a Tottenham, il est remplacé à la pause par Tavares (2), qui a confirmé sa baisse de régime, inoffensif, maladroit et surtout catastrophique défensivement

Veretout (6) : Plus offensif qu’à l’accoutumé, le milieu de terrain bien jouer son rôle de métronome, avec beaucoup de justesse technique. Tudor le fera souffler à la pause, remplacé par Rongier (4), qui dans le même rôle, n’a pas su éteindre l’incendie strasbourgeois en fin de match

Guendouzi (5,5) : Plus bas sur le terrain ce soir, il aura été aussi plus discret. Esperons pour l’OM que ce ne soit pas un petit coup de fatigue avant le choc face à Tottenham

Kaboré (5,5) : Après des premiers ballons mal négociés, l’ancien troyen s’est repris et a réalisé un match correct, recompensé par son premier but sous les couleurs marseillaises

Payet (6,5) : Après une très belle première mi temps, techniquement facile, il a disparu après l’heure de jeu, certainement en manque de temps de jeu

Under (6) : Comme à son habitude, le turc a alterné le bon et le moins bon. Un décalage sublime pour Clauss sur le deuxième but, mais aussi un manque de lucidité, ratant le troisième but sur une offrande de Payet. Frustrant. Remplacé par Gerson (72′), qui réussit l’exploit de faire jouer son équipe à 10, sans prendre de carton

Dieng (6,5) : Pour son retour dans le 11 marseillais, l’attaquant sénégalais a montré ce qu’il pouvait apporter à son équipe. De la vitesse, de la profondeur et de la combativité. Avec son lot de maladresse par moment. Recompensé par l’ouverture du score. Remplacé par Harit (79′), très bon cette saison mais pas tout a fait le profil pour rentrer dans ces conditions

Source : hommedumatch.fr

Lire l’article entier

Bouton retour en haut de la page